Mobilisation d’ampleur chez Armatis pour les salaires

, par greg

Retrouvez ici le compte rendu précis de la mobilisation qui s’est déroulée le lundi 14 novembre chez Armatis LC, pour amener la direction à ouvrir les négociations salariales.

C’est un fait : de trop nombreux salariés Ne peuvent plus vivre avec leur propre salaire aujourd’hui. C’est inadmissible !

Ces mobilisations ouvrent la voie à suivre !

Le 14 novembre l’ensemble des salariés Armatis Touraine étaient appelés à débrayer à l’appel des sections Force ouvrière et Sud Solidaires Armatis avec pour revendications :

 Augmentation immédiate des salaires au prorata de l’inflation

 Octroi d’une prime exceptionnelle pouvoir d’achat

 Ouverture immédiate des négociations sur le prime transport et le prime télétravail

Sur les 400 salariés présents ce jour (environ 250 sur site et 150 en télétravail) 200 ont débrayé.

150 salariés se sont retrouvés sur le parking de 10h à 12h. La nouvelle république et Tv tours étaient présents également pour témoigner de cette mobilisation sans précédent. Une vingtaine de salariés sont intervenus pour témoigner des difficultés qu’ils rencontrent au quotidien que ce soit concernant leur rémunération, l’inflation ou encore les conditions de travail.

La richesse des interventions et la variété des intervenants (Superviseurs, chargés de formation, chargés de clientèle) ont également participé au succès de la mobilisation et conforte Fo Armatis 37 dans son orientation et sa détermination. 1h seulement après l’appel à manifester publié sur le Facebook FO Armatis 37 le jeudi 10 novembre à 17h, la direction invitait les OS représentatives à ouvrir les NAO 2022 le 23 novembre. Est-ce une coïncidence ou faut-il y voir un rapport de cause à effet ? Nous vous laissons en juger…

Quoi qu’il en soit, c’est fort de l’adhésion du plus grand nombre aux revendications portés par la section FO que nous nous présenterons à cette première négociation que nous voulons honnête et loyale, ce qui pour le coup serait déjà une première.

A l’issu de cette première instance nous informerons les salariés sur la position de l’entreprise et sur sa volonté réelle ou pas de négocier. Si tel n’était pas le cas il est déjà acté que nous reconduirons ce type d’actions tant que les salariés n’auront pas obtenu ce qui de droit. Nous sommes prêts.

Pour FO Armatis 37 : Alexis Gobet Délégué syndical